Angéline acoustique

Pour télécharger clic droit sur "MP3"

Angéline avance sous un regard perdu

entre chien et loup se cache un ange déchu

Tout ici semble malsain comme cette entrée de fer

Sol aux pavés disjoints, gargouille aux yeux de pierre

Elle recherche Albéric, coupable de rébellion

Pas vraiment maléfique, coupable de trahison

Comportement indigne de cet être divin

Suscite un châtiment qu'elle infligera de ses mains

 

Se sentir oppressée dans ce château hanté

Un orage s'est levé, s'est mêlé au brouillard

Un éclair dans la nuit, le jour sur les pavés

Le long des écuries, meurt sur les toits mouillés

Et pendant plusieurs heures, en prenant tout son temps

Elle visite la demeure, silencieuse ennuyeuse

La lueur d'une bougie, éclaire son épée

La lame scintillante d'un éclat noir bleuté

 

Seul parfois un éclair, permet de contempler

Au bord des meurtrières les grandes tours noires mouillées

Les remparts ruisselants formant le mur d'enceinte

La sensation pesante mue, sentiment de crainte

Après tellement d'efforts, et sans aucun remord

Surplombant un balcon à l'entrée du donjon

Les mains couvertes de sang un hurlement strident

Albéric survolant, Angéline se méprend

 

Une épée à la main, il est prêt à l'assaut

J’affronterai mon destin, dans ce vaste château

Les ailes consumées le regard aveuglé

L'heure est arrivée ton sort sera scellé

La bataille effrayante, les deux corps qui se changent

En une danse sublime qui ressemble à un crime

Angéline pousse un cri, la poitrine perforée

Albéric sans mépris l’a mortellement blessée

 

Page d introduction