Allez viens

Petite marie dis moi, si tu entends ma voix, ne vois-tu pas venir l’enfer d'ici bas

J’ai prié tant de fois ton nom, je t’ai appelée avec passion, avant d’écrire cette chanson

Allez viens bis

Allez viens montre moi que tu existes un peu

Et surtout enlève la merde que t’as dans tes yeux

 

Tout doucement, je m’éloigne du sang

Je regarde tous ces gens qui rampent comme des enfants devant toi

Tout doucement je m’éloigne du sang, je m’éloigne du sang

 

Puisque l'église viole nos enfants

Puisque l'église protège ces gens

Puisqu'il y a rien d'inhumain à croire qu'un jour tout va changer

Les bras tendus le regard froid

Puisqu’un jour il t’appelait maman

Puisqu'un jour je péterai toutes ses dents

A laisser faire l’inadmissible

Je finis par te croire insensible

 

Tout doucement, je m’éloigne du sang

Je regarde tous ces gens qui rampent comme des enfants devant toi

Tout doucement je m’éloigne du sang, je m’éloigne du sang

 

Page d introduction