Interlude

J'aurais aimé t'écrire que je suis désolé te montrer mes plus belles pensées

Mais les mots ne viennent pas les mots n'existent pas, j'espère que tu comprendras

 

Bien sur tu m'haïras car tu vois je m'éloigne de toi

Je viendrai rechercher cette peine au fond de toi n'aies pas peur de ce que tu vois

 

Toi mon amant blessé, toi mon cœur échoué, toi qui m’as tout donné

Tu auras beau prier Marie, je détruirai une à une tes peurs noires sans histoire

 

Ne cherche pas à me revoir, tu vois ce monde là ne vaut rien

Les mots ne servent à rien, les mots n’arrêteront pas la colère que tu voies

 

Maîtresse des assassins fille de l'enfer, tu as pris tellement de noms

Toi qui pensais toujours, toi qui disais toujours, toi qui voulais toujours

 

Toi tu as détruit l'amour, toi qui détruis tes jours, toi qui détruis toujours

Si ce ne fut qu'un instant si ce ne fut pas longtemps sache que je t'ai aimé

 

Page d introduction